navigation

Le regard d’Ani Hamel sur… 28 octobre, 2010

Posté par estermann dans : Le regard d'Ani Hamel,Lire tout le journal , ajouter un commentaire

 …l’équipe

En attendant la post-production, je laisse place au regard professionnel d’ Ani Hamel qui a été au coeur de l’équipe pendant dix jours, alors que moi je n’ai été qu’une observatrice indiscrète pendant ce tournage. Ainsi les prochains jours, je cèderai ma place à ceux qui ont vraiment été au coeur de l’action et je les remercie pour cette participation à mon modeste blog.

Quel plaisir de travailler avec une équipe, composée de personnes qui se rencontrent pour la première fois et qui vous donnent l’impression qu’elles ont déjà réalisé des dizaines de films ensemble.

Une équipe réactive, ingénieuse, efficace, qui sait contourner les difficultés, surmonter les obstacles, tels des acrobates agiles. Elle a une solution à tous les problèmes à toutes les catastrophes inattendues propres à un film d’auteur, à petit budget, et surtout avec un tournage à Gyumri, oublié du reste du monde.

Une équipe qui agit sans donner d’ordre, accomplit des tâches sans exiger de reconnaissance, remplit plusieurs fonctions pour aller plus vite, pour être dans les temps, pour faire un bon film.

Une entente parfaite, un fonctionnement digne d’une montre suisse, un respect du savoir faire de l’autre, une amitié naissante. Y aurait-il un langage universel du professionnalisme ? Oui !

Jennifer, Boris, Lévon, Alexis, Stéphane, Ugo, Vincent, Anne, vous avez toute mon admiration, pour votre conscience professionnelle,votre implication, votre détermination, mais aussi pour votre force de décision et d’adaptation, votre patience, votre sourire.

C’est un immense plaisir d’avoir fait partie de cette équipe où producteur, réalisateur, conseiller technique, opérateur, 1er assistant opérateur, ingénieur de son, scripte, œuvrent chacun, et tous ensemble, pour la réussite d’un film, mettant de côté leur ego, se pliant aux exigences du moments, aux conditions imposées…

Une histoire dans une autre, une aventure qui en cache une autre, une expérience qui mérite un film à elle seule. 

img1830.jpg

Le regard d’Ani Hamel sur… 23 octobre, 2010

Posté par estermann dans : Le regard d'Ani Hamel,Lire tout le journal , ajouter un commentaire

 …l’attente

La Fée toucha de sa baguette tout ce qui était dans ce Château (hors le Roi et la Reine), Gouvernantes, Filles d’Honneur, Femmes de Chambre, Gentilshommes, Officiers, Maîtres d’Hôtel, Cuisiniers, Marmitons, Galopins, Gardes, Suisses, Pages, Valets de pied ; elle toucha aussi tous les chevaux qui étaient dans les Écuries, avec les Palefreniers, les gros mâtins de basse-cour et la petite Pouffe, petite chienne de la Princesse, qui était auprès d’elle sur son lit. Dès qu’elle les eut touchés, ils s’endormirent tous, pour ne se réveiller qu’en même temps que leur Maîtresse, afin d’être tout prêts à la servir quand elle en aurait besoin ; les broches mêmes qui étaient au feu toutes pleines de perdrix et de faisans s’endormirent, et le feu aussi. »

La Belle au Bois Dormant de  Charles Perrault.

Le tournage n’est plus un bateau corsaire, mais le château endormi sous la baguette de la Fée Patience.

dsc09747.jpg

img12391.jpg

img1312.jpg

dsc09933.jpg

 img0895.jpg

« Le Prince entre dans une chambre toute dorée, et il vit sur un lit, dont les rideaux étaient ouverts de tous côtés, le plus beau spectacle qu’il eût jamais vu : une princesse qui paraissait avoir quinze ou seize ans, et dont l’éclat resplendissant avait quelque chose de lumineux et de divin. Il s’approcha en tremblant et en admirant, et se mit à genoux auprès d’elle. »

Ibidem

Mais où donc est la Belle de notre château endormi? Là voilà! Elle est réveillée!

img1274.jpg

Silence, on tourne!!! Moteur, action!!!

Le regard d’Ani Hamel sur… 22 octobre, 2010

Posté par estermann dans : Le regard d'Ani Hamel,Lire tout le journal , ajouter un commentaire

Aïda

Voici une série de photos sur notre starlette, Aïda, alias Madame Galoyan, attend royalement son tour…

img1279.jpg


…robe de bal Scarlett et cigarette

img1236.jpg

…tigresse et cigarette…

img1097.jpg

Mais toujours si AÏDA…

Le regard d’Ani Hamel sur… 19 octobre, 2010

Posté par estermann dans : Le regard d'Ani Hamel,Lire tout le journal , ajouter un commentaire

…les fils d’Ariane

Un enchevêtrement complexe de fils, tournage sous haute tension 10.000 volts dans un fil et un balai, l’insoutenable légèreté de l’âme arménienne, qui croit à la force du destin.

 img1402.jpg

La caméra cherche son chemin, fils d’Ariane…

img1463.jpg

Le ciel d’orage est zèbré de fils…

img1357web.jpg

Le regard d’Ani Hamel sur…

Posté par estermann dans : Le regard d'Ani Hamel,Lire tout le journal , ajouter un commentaire

…le réalisateur Lévon Minasian

La définition dans le dictionnaire nous dit : maître incontesté des plateaux de cinéma.

L’idée que l’on se fait : un homme dur, froid, colérique, capricieux, injurieux, satisfait…Je dirais que Lévon Minasian est un extra-terrestre. Il est l’archétype même du réalisateur.

Après E.T., voici L.M. Également auteur de son film, il a choisi son équipe de tournage, ses comédiens, son décor, ses costumes… Il a fait confiance à ses collaborateurs, à ses amis.J’ai eu le plaisir de travailler à ses côtés sur son dernier film, «Le Piano». Un film d’auteur, tendre, et drôle. L.M. est comme son film, il porte des qualités humaines rares, l’honnêteté, le courage, la sincérité, l’amitié, la fidélité, la générosité, l’audace, la fantaisie… Il a une souplesse d’esprit, une force d’adaptation, une indulgence à toutes épreuves, une bonté surnaturelle.C’est un homme qui a su garder en lui l’enfant en éveil.

img1306.jpg

Premier jour de tournage. Ce n’est plus la même équipe, ni les mêmes comédiens, ni les mêmes costumes. Plus les mêmes collaborateurs, ni les mêmes les amis.

Il reste l’histoire, la détermination. L.M. y croit, il s’adapte, invente, transforme, re-écrit, dans la joie, dans l’humour, dans la sérénité, dans l’humilité propre à l’artiste qu’il est.

Il court partout, marteau et clou à la main, porte le piano à queue, ajuste la perruque de l’un, arrange le chemise de l’autre, réchauffe ceux qui tremblent de froid, tient un parapluie cassé sur ceux qui attendent sous le soleil, il s’inquiète du bien être de chacun, il est soucieux de ne blesser personne, toujours souriant, attentif, à l’écoute, prend tout sur lui et n’en veut à personne.

Merci Lévon de nous avoir offert ses moments de bonheur à Apolline, à moi, à nous tous qui ont fait partie de cette aventure hors du temps, et au public qui va découvrir ton œuvre.

Le 21 Juillet 2010

Ani Hamel

aniweb1.jpg

MoviesNewsBooks. |
cine ketezeau |
Kiefer Sutherland Filmographie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Twilight, The vampire diari...
| Play it again, Sam
| CABINE OF THE DEAD